• LE BERGER DE LA LUNE

    LE BERGER DE LA LUNE


    Le berger de la lune était mon ami,

    Les rivages de la nuit

    Portaient l’écume de mes rêves à ses pieds.

    De son bâton de lumière

    Il exauçait mes désirs

    Et chassait mes peurs.

     

    Le berger de la lune était mon ami,

    Que lui est-il arrivé ?

    Par quel cauchemar a-t-il été terrassé ?

    Ou peut-être s’est-il tout simplement endormi,

    Emporté au large de mes nuits.

     

    Le berger de la lune était mon ami.

    Qu’il était bon de se sentir,

    Ainsi réfugié au creux de la lumière

    De l’obscurité.

    Comment pourrai-je t’oublier

    Quand je sais que tu n’as jamais cessé d’exister.

     

    Toi, berger de la lune

    Toi, qui était mon ami,

    Toi qui nous a quitté,

    Crois-tu que j’ai assez grandi

    Pour ne plus apprécier tes rivages dorés.

    Je suis né dans la nuit,

    Elle me couvre de ses ailes sombres,

    Je n’ai pas peur du noir.

     

     

    J’ai peur d’être seul,

    Seul à protéger les anges,

    Seul au point de voir mon vocabulaire s’effacer,

    Seul au point de réinventer les mots,

    Seul au point de me taire pour ne pas rester seul,

    Seul au point de prêter mes pensées à l’écho des murs,

    Seul au point d’entendre mes pensées.

     

    Berger de la lune tu étais mon ami,

    Mais qui te protège toi, si ce n’est toi -même ?

    Et dans l’océan si sombre de mes nuits,

    J’ai tant besoin de mes yeux,

    Je boirai la mer pour qu’ils ne s’y noient,

    Et qu’enfin je te vois.


    « TacheLE BERGER DE LA TERRE »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :