• Le Temps

     

    On peut perdre une "éternité" en une seule heure et ne pas avoir le temps de vivre en un siècle, on peut gagner du temps à ne rien faire et perdre une vie à trop vouloir faire ...

    Qu'est-ce que le temps?

    Gagner ou perdre du temps?

    La souffrance paraît durer si longtemps alors que le plaisir paraît si court dans le même laps de temps ...

    Dans l'instant où vous souffrez vous vivez le désir de la fin, dans l'instant où vous jouissez vous vivez le désir de l'éternité ...

    Cette différence de perception selon ce qu'on vit fait la relativité du temps propre à chaque être vivant et à toutes choses ...

    L'horloge en cycle de 12 heures n'a rien à voir avec le temps perçu par un être vivant, elle n'est bonne qu'à réglementer un rendement politique et économique qui n'est en rien bénéfique à l'épanouissement et à la réalisation de la vie d'un être vivant ... c'est un instrument de mesure qui a ses limites ...

    Le temps n'existe que par la vie et ne peut s'évaluer qu'à de multiples niveaux selon l'existence de la multitude d'êtres vivants, de la matière et des éléments, de l'énergie et de tout ce qui a cause et effet de mouvement et de changement sur lui-même et ce qui l'entoure ...

    Et c'est précisément cette relativité de perception et sa multiplicité qui donne à l'existence une dimension telle qu'à l'état de la prise de conscience on ait besoin de la fixer, la diviser, la rythmer pour mieux l'appréhender et la supporter ...

    C'est ainsi qu'on a englobé et nommé temps tout ce qui marque le début et la fin d'une vie, d'un mouvement, d'un changement, d'une évolution, ..., nous confinant aux abords de notre propre perception ... 

    Notre cerveau est comparable à notre "temps", on n'en exploite pas toutes les possibilités,:

    - d'une part le système mondial de sociétés instaurées, (religion et politique) ne fonctionne que sur la base de la cupidité, ce qui ne génère pas l'intérêt et encore moins l'intention de progresser vers d'autres connaissances que celles qui leurs procurent les moyens à servir leur pouvoir; ...

    - d'autre part les masses populaires vivent dans l'appréhension de l'inconnu, y préférant la sécurité et la certitude, même si celles-ci sont très contestables, laissant ainsi un chef les diriger, prendre le contrôle de leurs vies, le deal étant de les décharger de la responsabilité qui leur fait si peur et surtout qu'ils n'aient plus besoin de penser ...

    Ici l'obscurité règne derrière les lumières de la futilité ... 


    3 commentaires
  • Les routes du passé portent l'émotion, celles du futur donnent l'illusion ...Le fugace chemin présent, sitôt apparu n'existant déjà plus, grave son histoire sur la portée de la vie, pour offrir à la symphonie de l'existence les partitions de son temps ...


    votre commentaire
  • Quand on observe la nature, aussi cruelle soit-elle, l'homme la surpasse dans ce domaine, au point que j'en pense que la nature n'a pu engendrer une telle créature...

    Je rêvais d'une autre humanité, mais devant la puante réalité, force est de constater que même les plantes sont plus solidaires entre elles que les humains avec leurs pairs ...

    Alors de qui ou de quoi est né ce monstre?


    2 commentaires
  • L'homme, ce naufragé en détresse, qui n'a de cesse de mener les autres en bateau, vers le rivage de son ego ...


    votre commentaire
  • Humains vous privez de temps ceux que vous assassinez, et retardez la mort de ceux que vous soignez, vous aimez jouer et gagner, mais n'êtes jamais prêts à payer quand vous perdez ...

    Vous avez fait de la peur un culte qui transfigure vos émotions et votre perception, vous rendant capables de torturer et tuer sans pitié des enfants, pour vous sauver vous-même ou l'un de vos proches, d'éradiquer des peuples, et l'environnement, faune, flore, minéral, générateurs de vie ...

    Et pourquoi? Amasser et sauvegarder, ce que vous prétendez être pour une minorité richesse, et pour la grande majorité qui les soutiennent ou laissent faire, confort et sécurité ...

    Mais la mort a le temps, et le temps a la mort ...

    Vous recherchez la jeunesse éternelle et l'immortalité, au détriment de la vie elle-même et surtout de celles de vos congénères et de tout être vivant ...

    Mais la mort a le temps, et le temps a la mort ...

    Cet univers que vous étudiez et cherchez à comprendre, dans le seul but très certainement de le contrôler comme tout ce que vous touchez; cet univers a des lois qui lui assure cet équilibre qui vous donne la vie et que vous transgressez, vous sentez-vous de taille à le défier?

    Très certainement oui, car l'orgueil est le premier de vos défauts, suivi de l'avidité et ce besoin viscéral de pouvoir, même sans savoir ....

    Mais la mort a le temps, et le temps a la mort ...

    Quel dommage, vous auriez pu être si créatifs de par vos facultés d'adaptation, votre curiosité, votre esprit inventif et votre "conscience" .... D'ailleurs est-ce vraiment là une "conscience"?

    Ce qui est certain c'est qu'il vous manque un élément cruciale, l'intelligence, car l'intelligence n'est pas instruction, ni Q.I., ni tout ce que vous imaginez pour vos compétitions minables qu'elles soient d'ordre cérébrales ou physiques ... Etre le meilleur, comme vous dites, ce n'est pas gagner, et tout conquérir en détruisant tout, c'est être et savoir être avec ce qui vous entoure ...

    Mais la mort a le temps, et le temps a la mort ...

    Vous n'avez besoin de personne pour vous anéantir vous-même ... Tic Tac Tic Tac ...

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique