• Attente

    Dans l'attente d'un sibyllin dernier voyage

    Il scrute l'horizon, entre ciel et terre, là-bas,

    S'étire sans fin l'océan de l'existence ...

    Mais il ne dispose d'aucun navire ici bas

    Pour mettre fin à cet éternel combat ...

    Il n'est que son esprit sur le vent

    Au fil de l'air, tel un goéland 

    Privé de sa terre, pour offrir sa misère

    A la volonté du souffle de l'univers

    Plutôt qu'à l'oreille de sa propre mère...

     

    « Toi qui n'es plusToi désert »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :