• Les yeux brûlés de chagrin

    Les tympans brisés de silence

    La bouche scellée de mutisme

    Les veines gavées du sable de la solitude

    Le cœur étranglé de mes mains

    Le corps pavé de douleurs

    La mort a assiégé mon chemin

    Je lui ai cédé le terrain

    Mais elle m'a refusé la délivrance

    Et la vie comme un douloureux séisme

    A repris ses turpitudes, ses habitudes

    ...


    votre commentaire
  • Dieu m'a donné la vie

    Sans me demander mon avis

    Dieu m'a donné la conscience

    Ou la démence, quelle différence?

    Dieu m'a donné des dons

    Et les hommes la limitation

    Dieu m'a donné l'amour

    Du combattant le parcours

    Dieu m'a donné la passion

    L'enfer des émotions

    Je suis comme un enfant

    A qui le père a offert 

    Des jouets sans notice

    Des jouets destinés 

    Avant tout à lui-même.

     


    votre commentaire
  • J'ai le vertige,

    Je suis au bord

    Du gouffre du monde.

    Qu'attends-tu de moi?

    Que je me laisse aller?

    Que je résiste?

    A quoi bon ce choix?

    De quelle peur

    Veux-tu faire ma loi?

    Tu me dis :

    Au-delà du bien

    Au-delà du mal

    Il existe un espace

    C'est là, je te rencontrerai.

    A quoi bon?

    A quoi mal?

    De me faire, de me défaire

    De ton silence de me taire,

    De ton courroux de me plaire,

    De ton amour de ma chair

    Tu fais ta misère

    Tu fais mon désert.

    Je ne veux plus de cette terre,

    Je ne veux plus de cette mer,

    Je suis un cimetière

    Celui des ombres

    Où règne la pénombre

    Mes yeux s'y fondent

    Dans le courant

    Des sombres ondes

    Abysses profonds.

     


    votre commentaire
  • Je ne suis rien

    Qu'une larme

    Qui coule de l'œil

    Au regard de la misère

    D'un regard d'impuissance

    A l'écoute des gémissements

    A l'écoute des hurlements

    Coule...Roule...

    Sur ma joue

    Ruisselle de ta dépendance

    Jusqu'en abondance

    De toute cette souffrance

    Tu finiras dans l'errance

    Sur mes lèvres

    Brûlantes de fièvre

    Tu sècheras de ton trépas

    Que nul ne boira

    Extinction tu seras

    Qu'une autre larme remplacera.

     


    votre commentaire
  • Dans chaque bulle était un mot secret.

    Je les sentais caresser mon visage,

    S'éteindre sur le bord de mes lèvres.

    Leur douce et subtile essence

    Au fond de moi s'écoulait

    Comme une onde pure à laquelle

    Je ne pouvais refuser mon être,

    Les mots me pénétraient

    M'imprégnant d'arcanes voluptueux.

    Leurs révélations m'invitaient

    A la découverte de l'univers,

    Vers les passages occultés,

    De portes dorées, dérobées,

    Aux tréfonds de mon âme.

    Dans le sanctuaire

    D'un plaisir inconnu,

    Etait le lac de l'amour

    Abysse démesuré élevant

    Mes sens d'enivrement...

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique