• Je vous ai tout laissé
    Tout abandonné
    Vous avez tout dévoré
    Avides de ma vie ...
    Mon coeur vous l'avez pris
    Mais mon âme de malappris
    Vous ne l'acceptez pas
    Bien trop épris
    Que vous êtes
    De vos âmes de cons vertis ...
    Mais viendra
    Le jour sacré
    Où vous ne pourrez
    Plus vous nourrir
    Que de sous venirs ...
    Et ce jour là
    Je serai libéré
    De vos insultes
    De vos jugements
    Et de vos envies,
    Au parfum de mort
    En prime de désaccord
    Au service de la peur..


    3 commentaires
  • Je ne serai plus là

    Pour pleurer avec toi ...

    Je préfère le vide du trottoir

    Aux mensonges de ton rempart,

    Quand l'ami tue la rose

    Sur l'épine de sa prose

    Pour nourrir l'heure

    De sa propre terreur,

    La couvrir du linceul

    De la gloire d'être seul...

    Il n'est plus lieu d'être là

    A servir de décors

    Au théâtre de la mort

    D'un cruel acteur

    Avide de spectateurs ...

    Je n'ai pas besoin de leurres

    Pour connaître la peur

    De perdre par la mort

    L'être qui me rend fort,

    La faucheuse m'a trop pris

    Qui de mes larmes non assouvie...

    Je voulais juste un ami

    Mais c'est trop demander à la vie...


    2 commentaires
  • Je m'y mergerai dans là, faux lit
    A la source de l'est-ce pris
    Jeu plomb je, rai haut fond duc or
    Le coût au-delà peur
    A faim de fer battre le choeur
    Eau delà deux l'âme hors
    De tout ceux qu'aile à prix
    Orée voeux de la vie
    Aux six lances de l'un fini...


    2 commentaires
  • A l'automne des esprits, les idées volent et virevoltent emportées par un vent de liberté ... avant de retomber et reposer sous la couverture neigeuse d'un hiver glacé d'oubli... mais tant que reviendra le printemps, renaîtront et s'épanouiront celles qui auront été protégées et nourries par le rouge manteau d'une saison ...


    2 commentaires
  • A toi qui m'oublie si souvent:
    Sais-tu bien ce que tu fais?

    A toi qui me néglige:
    Sais-tu bien ce que tu fais?

    A toi qui me fait du mal:
    Sais-tu bien ce que tu fais?

    A toi qui y prend du plaisir:
    Sais-tu bien ce que tu fais?

    .......

    Le mal que tu fais ne t'appartient pas, mais assurément il te sera rendu...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique