• Au Paradis des mendiants

    Est l'incernable

    Espace 

    Libre de droit

    ...

    Peut-on cerner 

    L'éther

    Qui ne cesse d'avancer

    De changer, d'évoluer?

    L'espace interne

    Que la matière 

    Semble enfermer

    Détient la réponse

    ...

    Il est toujours 

    Transformation

    ...

    Rien n'est figé

    Tout est relatif

    Tout est révolution,

    Evolution...

    Au Paradis des enfants...

     


    votre commentaire
  • Je ne dis que ce que je suis,

    Je ne suis pas ce que je dis,

    Je n'en détiens pas la vérité,

    Ni la véritable dimension,

    Je n'ai que la compréhension

    De ce à quoi il me semble exister ...

     

    Je ne dis pas que j'ai raison

    Je dis ce que je pense

    Et tout ce que je ressens...

    Et croyez-moi je n'ai qu'une envie

    C'est de mourir pour échapper

    A ce fardeau, ma vie m'a tuée,

    je suis fatiguée, je veux me reposer...

     


    votre commentaire
  • J'ai donné à l'amour

    Mon corps et son sésame.

    Mon cœur suit le chemin

    De l'instinct 

    Qui est sien.

    Errance de mon âme

    Au corps de son parcours,

    Emergeant de ses larmes,

    Aux confins de son destin,

    En un lieu où l'amour

    Est Roi et seul blâme

    ...


    votre commentaire
  • Les prisonniers du vent

    Se heurtent à chaque instant

    Aux lisses parois du temps.

    Ils glissent en hurlements

    Et gravent le mouvement

    Aux frontières du sentiment.

    Ils sculptent le néant

    De leur amour béant

    ...

     

    Les prisonniers de la pierre

    Reçoivent à chaque instant

    Les cicatrices du temps.

    Ils hurlent aux vents

    Qui grave leurs élans

    Au coeur du ressentiment.

    Ils résistent au néant

    De leur amour béant...

     


    votre commentaire
  • Seigneur souviens moi!

    Je suis larme de Dieu!

    De ta joue je coule

    A tes pieds je suis,

    Comme la pluie d'ici

    Sur les pavés je roule

    Et le cour en ces lieux

    Ne connaît pas de loi ...

     

    Seigneur souviens nous!

    Nous sommes larmes de Dieu!

    De ta joue nous coulons

    A tes pieds nous sommes,

    Comme la pluie d'ici

    Sur les pavés nous roulons,

    Et le cour en ces lieux

    Ne connaît pas de loi ...

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique