• Noir silence

    Mon cœur est noir de toute cette souffrance

    Tes accès de violence me font perdre connaissance

    Mon corps s'efforce de suivre la cadence

    Mon esprit te fuit et prie pour la délivrance

    Mon âme se rapproche de sa propre errance

    Reniant le désespoir et niant l'espérance

    La sève amour, de mon être l'essence

    Cherche les stigmates de sa naissance

    Fuyant les douves de la pénible tempérance

    Désertant les remparts de l'indifférence

    Pour les souterrains aux portes de la conscience...

    Vers le plus beau refuge qui soit, le silence...

     

    « Larmes d'espritLes derniers poètes »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :