• Noir désir

    Tu épanches la haineNoir désir
    De ton inavouable souffrance
    Sur le livre blanc de l'ignorance...
    Les larmes de ta peine,
    Face à ton impuissance,
    Font rage et désespoir,
    Submergent à l'encre noire,
    L'ancre de l'espérance...
    Pourquoi donc croire en l'espoir?
    Quand tu réduis tes propres rêves
    A l'état d'une simple trève
    A l'illusoire combat d'un sombre soir...
    Et tu craches sur ceux qui t'aiment,
    Car il est bien plus facile
    D'être aimé que d'aimer...

     

     

    « La Déchirure...Saisons »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :