• Le Temps

    Un petit bonhomme noir, à quatre pattes sur un chemin blanc, parcourait inlassablement l'ombre du temps. Sa maman qui l'aimait tant, tricotait tout le temps avec deux aiguilles en argent, une longue, très longue, et une courte, très courte. La petite travaillait beaucoup plus lentement que la grande. Et tout ce qu'elle lui confectionnait s'en trouvait affecté. Ses chandails avaient une des deux manches plus courte, les pantalons une jambe plus longue, aucune de ses chaussettes n'avaient la même taille, et même ses écharpes avaient un bout plus court que l'autre.

    Mais il ne lui en voulait pas, et portait tout ce qu'elle lui faisait avec la plus grande fierté. Bien que ça lui causât d'énormes difficultés tant pour se mouvoir, que pour se servir de ses mains.

    Sur son chemin les cailloux le regardaient passer et repasser. Piqué par la curiosité, l'un d'eux l'interpella:

    - Pourquoi marches-tu ainsi sans t'arrêter?

    - Et bien pour user mes vêtements afin de vivre plus librement...

    - Mais à quoi cela te sert-il puisque ta chère maman les remplacera de nouveau?

    - Elle fait ce qu'elle a à faire et je fais de même, mais je sais qu'un jour je serai libre.

    - Et comment peux-tu en être si sur?

    - Parce que les aiguilles de maman sont très usées, et aussi que le fil se fait très rare ...

    « le TABLEAU est là, Crée !C'est pour Toi »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :