• Le Prince

     

    Le Prince


    Un prince qui s'ennuyait décida un jour de faire le tour de son château. Quelle ne fut sa surprise en découvrant le nombre impressionnant de pièces qu'il ne connaissait pas.

    Il prit le temps cette fois d'ouvrir chaque porte et inspecta tous les recoins. C'est ainsi qu'il constata la présence de morceaux de puzzle dans chaque salle visitée.

    Que pouvait bien signifier ceci?

    Afin de comprendre ce mystère, il récolta lui-même toutes ces portions disparates les jetant pêle-mêle dans un grand sac.

    Il alla s'enfermer dans l’auguste et silencieuse bibliothèque où il savait qu'on ne le dérangerait pas et entreprit la reconstitution de cet étrange casse-tête.

    Certains fragments lui paraissaient familiers, les couleurs, les formes et les sons.... Ah oui! Il faut  préciser que chaque petite pièce de bois émettait un son, faible mais audible tout de même à celui qui savait prêter l'oreille, une véritable cacophonie de notes de musique et de syllabes chuchotées à l'infini.

    La bibliothèque s'était emplie d'un murmure incompréhensible et changeant au rythme des vagues que provoquait la main fébrile du Prince parcourant le monticule de petits morceaux répandus sur le sol.

    Il passa des jours, tantôt s'énervant, tantôt se lamentant, devant la difficulté de cette tâche qu'il s'obstinait à réaliser.

    Puis, petit à petit, au fur et à mesure des parties assemblées, il perçut des mélodies, des phrases, des images, toutes lui semblaient des souvenirs plus ou moins proches.

    Oui, ici ce doux chant, c'était une berceuse que sa nounou lui fredonnait il y avait très longtemps. Et là, ces paroles dures, son père, cet homme qu'il ne pouvait voir que comme un étranger à sa vie. Et encore ces images, ici et là, voyages, vacances, sa mère... Pourquoi n'y avait-il pas de son sur celle-ci? Ou bien se refusait-il à l’entendre?

    Il réalisait enfin qu'il était devant le parcours de sa vie, comme un film, les scènes se succédaient faisant ressurgir des sentiments oubliés.

    Il se surprit à rire, à pleurer, à jurer, à parler tout seul au sein de l'écume de sa mémoire, submergé par cette marée impalpable et pourtant si renversante qu'elle en devint suffocante.

    Il se mit fiévreusement en quête de fragments qui ne lui évoquaient rien, rejetant systématiquement ceux qui l'attiraient, qu'il reconnaissait comme faisant partie de lui.

    Au bout d'un certain laps de temps qui lui parut une éternité, il se retrouva devant des tableaux, des textes, des sons qui enfin lui étaient étrangers malgré une indiscutable affinité...

    Que faisaient donc chez lui ces bribes de vies qu'il n'avait pas partagées ? Qui étaient donc ces personnages ? Car il s'agissait bien de personnes.

    Que faisaient dans son château ces inconnus dont il se sentait si proche mais desquels il ignorait tout ?

    Il n'était donc pas seul… Ils étaient si présents dans leur absence... Son cœur malgré lui s'emplissait de joie devant ces éléments d'autres univers si concordants au sien.

    La panique et la fatigue s'emparèrent de lui, il sortit précipitamment de cet endroit pour reprendre ses esprits malmenés et torturés par la réalité de ce ou ces puzzles incomplets d'une sémillante importunité.

    Combien de temps était-il resté endormi loin du monde ? Il ne se souvenait plus. Cependant aucune de ces pièces, où il avait fait moisson de ces souvenirs, ne lui était inconnue. Il y avait un jour séjourné, plus ou moins longtemps.

    Qu'il était difficile ce chemin de réminiscence, un  pèlerinage dont il se croyait incapable. Il avait fallu qu'il s'ennuie à mourir pour qu'il se décide enfin à chercher à comprendre la structure complexe de cette bâtisse mystérieuse qu'il occupait.

    Et maintenant dans le corridor le plus étroit de son monde il découvrait de nouvelles joies effrayantes au premier abord, mais que son besoin d'amour grandissant accueillit courageusement, le décidant enfin à sortir de son château.

     

    « Le blog anod1Voyage intérieur »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :