• Adrénaline...

    Pourquoi l'homme a-t-il autant besoin de films catastrophiques... d'adrénaline?
    Il semblerait que pour se connaître véritablement il faille vivre ça...

    Il n'y a plus que le sport et l'armée, (compétition, guerre) qui offre désormais cette possibilité physique, mais détournée de son essence humanitaire. L'homme a essentiellement besoin de savoir de quoi il est capable. C'est une sorte de sélection naturelle dont le système de la civilisation prive l'individu.
    Cette sélection permet de savoir qui est digne de reproduire ou perpétrer l'humanité dans le plein sens de ce mot. Nos sociétés actuelles faussent le jeu, la vraie sélection est échangée contre un faux-semblant dégénérateur ...

    Dans nos sociétés modernes, les films qui plaisent tant à la majorité, (horreur, thriller, catastrophes,...) révèlent notre véritable nature. Ils nous font vivre intérieurement ce que nous ne pouvons plus vivre extérieurement. Les américains sont très forts dans ce domaine, parce qu'ils sont en manque, c'est un des peuples de cette terre qui a le plus perdu sa nature humaine et ses valeurs initiales...

    Il est alors logique de retrouver tous ces manques dans les fictions cinématographiques. Le pays de la "LIBERTE", " LE REVE AMERICAIN" est une illusion masquée par la richesse matérielle éphémère. Nombrilistes, individualistes, (dans tous les domaines), ils croient détenir la science infuse, la vérité et la meilleure façon d'être et d'exister...Ils en oublient la réalité, le monde, l'univers...Se renferment sur eux-mêmes, et se prennent pour les représentants de l'humanité, alors qu'ils n'en sont qu'une caricature dégénérée par l'excès.

    Ils sont donc finalement l'exemple à ne pas suivre.En ça ils sont utiles, remercions-les...^^ Leurs manques, leurs excès,..., nous montrent la voie sans issue pour l'humanité.C'est en ça que le mal devient sauveur, quand on prend conscience des erreurs, elles servent de leçon...On devrait mettre les USA dans un "bocal d'expérimentation", les observer et faire un apprentissage et une analyse de leur dévolution. En ça au moins ils respecteraient leur "rôle" auto-proclamé de sauveurs de l'humanité. Leur mal est une forme de boulimie face au stress, à l'échelle de l'humanité.

    Car tout le problème est là. Quelle est notre place dans ce tout qu'est l'humanité, puis la terre, puis l'univers? Cette conscience qui nous torture de pourquoi. Pourquoi sommes-nous là? Et la confirmation à je suis là, c'est la souffrance. Je souffre, donc je suis, et de cette douleur naît le pourquoi. Il n'y a que dans la démonstration de nos actes devant les situations de souffrance exubérantes, catastrophiques, qu'on trouverait des réponses (sans doute illusoires) à notre utilité, donc en quelque sorte, notre rôle au sein de ce tout.

    Mais la nature va se charger de nous le rappeler par la nécessité de l'équilibre des forces et lois de l'univers trahies par l'orgueil de l'homme.

    « La victoire du pouvoirSILENCE.... »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :